Projet 2020 : Adaptation et finalisation

Malgré la crise sanitaire que nous traversons, l’ALNU reste mobilisée pour faire avancer ce projet. Cependant, ses ambitions ont dû être ajustées afin de s’adapter aux nouvelles conditions de travail et pour ne pas surcharger les élèves qui font face à de nombreuses incertitudes concernant la fin de l’année scolaire 2019-2020.

Le projet 2020 de l’ALNU en collaboration avec des lycées luxembourgeois se déroule sur le thème «Responsabilité et transparence : limites et pertinence, indicateurs, pratiques et mise en application à la lumière des ODD n°12, 16 et de l’Accord de Paris sur le climat».


Malgré la crise sanitaire que nous traversons, l’ALNU reste mobilisée pour faire avancer ce projet. Cependant, ses ambitions ont dû être ajustées afin de s’adapter aux nouvelles conditions de travail et pour ne pas surcharger les élèves qui font face à de nombreuses incertitudes concernant la fin de l’année scolaire 2019-2020.


Dans ce contexte, la feuille de route du Projet 2020 a été allégée et les dates de dépôt des dossiers ont été décalées. Surtout, la session finale, qui aurait dû se dérouler pendant une journée et demie dans les locaux de la Chambre de Commerce du Luxembourg, a été remplacée par une vidéo-conférence de deux heures environ. Cette conférence aura lieu le mardi 26 mai 2020 après-midi et réunira les élèves et les professeurs des lycées de l’Athénée de Luxembourg, l’École Privée Fieldgen et le Lycée Aline Mayrisch de Luxembourg.


L’ALNU tient d’ores et déjà à saluer l’investissement des élèves dans ce projet et remercie les lycées et leurs professeurs pour leur engagement et leur flexibilité. L’ALNU est convaincue que malgré ces conditions difficiles, le Projet 2020 atteindra ses objectifs, à savoir :

  • Permettre aux élèves de se familiariser avec les différents aspects de la responsabilité et de la transparence à l’occasion du 75ème anniversaire des Nations Unies.

  • Amener les élèves à une réflexion structurée à propos des cibles des ODD 12 et 16 et sur l’Accord de Paris sur le climat.

  • Approfondir les facultés d’analyse des élèves, ainsi que leur capacité à travailler en groupe.

  • Utiliser de manière plus courante le français, qui est l’une des langues officielles du Luxembourg ainsi que des Nations Unies.