Dans le cadre de la Journée internationale des droits de l’homme le 10 décembre 2016, placée sous le thème « Défendez les droits de quelqu'un aujourd’hui ! », l’ALNU a participé avec d’autres « United Nations Associations » (UNAs) à une campagne sur les réseaux sociaux, focalisant sur Facebook et Twitter.

Jusque-là, l’ALNU a publié des informations régulièrement sur sa page Facebook à www.facebook.com/ALNU.jeunes, mais beaucoup moins sur sa chaîne Twitter. Donc, cette campagne a permis de revitaliser le compte Twitter de l’ALNU.

Le but de cette campagne était d’« appeler les personnes du monde entier à prendre des mesures pour protéger les droits de l'homme » et de leur faire comprendre que « défendre les droits de l’homme est notre responsabilité à tous ».

Human rights dayLa campagne de diffusion sur les réseaux sociaux a commencé le 9 décembre et s’est déroulée toute la journée du 10 décembre 2016, Journée internationale des droits de l'homme.

A chaque fois, nous avons utilisé les hashtags #UNAs4HumanRights, #HumanRightsDay et #StandUp4HumanRights. Les hashtags sont des marqueurs ou mots-clés utilisés sur Internet qui permettent d’identifier ou de classifier des contenus. Ils ont permis à la « World Fédération of United Nations Associations » (WFUNA) de suivre tous les postes diffusés par les UNAs dans le monde entier.

Au total, 40 UNAs ont participé à cette campagne, ce qui a permis d’atteindre un total de 8,4 millions de personnes.

En Europe, 13 UNAs ont participé à cette initiative de la WFUNA, dont la France qui en est à l’origine, ensuite la Belgique, la Bulgarie, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, la Hongrie, l’Islande, l’Italie, le Grand-duché de Luxembourg, la Norvège, la Slovénie et la Suisse.

En ce qui concerne l’ALNU, nous avons atteint plus de 500 personnes sur notre page Facebook et nos tweets ont gagné 250 « impressions » environ, ce qui nous permet de mentionner que nous avons pu joindre près de 250 personnes. Parallèlement, dans l’esprit du projet 2017 de l’ALNU consacré à la liberté d’expression, en collaboration avec les lycées, nous avons invité les personnes à s’adresser aux autorités turques demandant la libération du journaliste turc en détention M. Murat Sabuncu, rédacteur en chef du quotidien d'opposition turc « Cumhuriyet Daily » en Turquie, où la liberté d’expression a été très fortement limitée suite au coup d’Etat manqué en juillet 2016.

Pour plus d’informations sur cette campagne de médias sociaux, nous vous invitons à consulter les pages suivantes :

Dans l'esprit de celle-ci, nous vous invitons à nous aider à continuer à poster des informations sur les mesures que nous entreprendrons ensemble pour défendre les droits humains, en incluant ces hashtags :

#Standup4HumanRights et #UNAs4HumanRights.