Projet 2021 de l’ALNU en collaboration avec les lycées avec le soutien de la Chambre de Commerce du Luxembourg :

« La situation actuelle et l’évolution des droits de l’homme dans l’ère de la mondialisation, du développement durable et de Covid-19 et après »

Journée plénière finale et séance de clôture du 11 mai 2021, à la Chambre de Commerce le matin et en vidéoconférence sur Teams l’après-midi.

La matinée s’est déroulée en présentiel dans la grande salle de la Chambre de Commerce à Luxembourg. La séance de clôture de l’après-midi a eu lieu en vidéoconférence en ligne sur la plateforme Teams. Les lycées participants ont été les suivants : Athénée de Luxembourg ; Ecole Privée Fieldgen ; Lycée Nic Biever, Dudelange ; et Lycée Vauban. Au sein des lycées les élèves ont participé au projet en groupes de travail et ont bénéficié du support de leurs professeurs-accompagnateurs. Les élèves ont étudié par groupes de travail les thèmes du projet sur la base de la feuille de route établie par l’ALNU et ont produit deux documents :

a) un dossier d’étude et analyse de la situation des droits de l’homme dans certains pays partenaires commerciaux du Luxembourg, y compris les défenseurs des droits de l’homme ; et aussi sur l’évolution des droits en ce qui concerne : i) la liberté d’expression, le droit à l’information et la vie privée dans l’ère de la digitalisation, ii) des lanceurs d’alerte concernant les taxes payées par les GAFA dans un contexte de justice fiscale, iii) l’intrusion dans la vie privée via les médias sociaux, iv) le droit à un environnement sain, l’exploitation minière et le rôle du consommateur, v) le droit au développement, le cas du Cap-Vert et la contribution de LUXDEV; vi) l’extrême pauvreté et l’impact du COVID-19;

b) des conclusions sous forme de Powerpoint avec deux diapositives.

Le programme de la matinée, modéré par Mme Eleanor Surbey, Chargée de projet 2021 de l’ALNU, était le suivant :

  • Mot de bienvenue par Mme Anne-Marie Loesch, Head of Business Development & CSR de la Chambre de Commerce, qui a expliqué que les acteurs du développement durable, dont les entreprises, et le concept de la « Responsabilité sociale des entreprises » (RSE), qui comporte 4 piliers, ont pour but d’atteindre l’économie circulaire.
  • Introduction par M. André Rollinger, président de l’ALNU, qui a félicité les élèves et expliqué que les jeunes avaient un rôle à jouer dans la mise à égalité des droits de l’homme.
  • Présentations par les cinq groupes de travail de leur dossier sur les différents thèmes.

Le programme de l’après-midi en vidéoconférence sur Teams était le suivant :

  • Présentation par l’ALNU des synopsis des groupes de travail sur la base de la feuille de rout
  • Intervention de M. Tom Reisen, Directeur adjoint des Affaires politiques, Directeur ONU au Ministère des Affaires Etrangères et Européennes. Il a souligné l’importance des droits de l’homme et expliqué que le Covid-19 ne connait pas de frontières et nous fait comprendre notre interdépendance.
  • Intervention de Mme Claude Sevenig du Service International du Ministère de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeuness Elle a expliqué que le Covdi-19 nous a permis de mieux apprécier les droits de l’homme dont nous bénéficions normalement, comme le droit à l’éducation.
  • Intervention de Mme Ema Mehic, Déléguée de la Jeunesse du Luxembourg auprès des Nations Unies, qui a expliqué qu’elle et sa collègue participeront au 76e anniversaire de l’AG de l’ONU en septembre et a invité les élèves à regarder leur page Facebook pour connaitre leurs activités.
  • Un débat sur les droits de l'homme et l’évolution de certains droits sur base d’un questionnaire préétabli, qui a suscité de vives réactions des élèves, surtout en ce qui concerne la transparence et le droit à la vie privée. En voici quelques commentaires :
    • les GAFAM semblent avoir plus de pouvoir que les pays eux-mêmes et ils décident qui peut s’exprimer et qui ne peut pas s’exprimer ;
    • dans les pays démocratiques, le contrôle se fait par les GAFAM, tandis que dans les pays moins démocratiques le contrôle se fait par les gouvernements ;
    • les réseaux sociaux sont tellement implantés que c’est difficile de réussir sans eux.
    • il faut néanmoins penser à faire un « Digital Diet » de temps en temps !
  • Conclusions par les intervenants et les professeurs.
  • Annonce des prix pour le concours sur la base de l’évaluation du jury.
  • Mot de fin

Athénée de Luxembourg – Groupe 1 (Prof. Romain Diederich), Athénée de Luxembourg – Groupe 2 (Prof. Romain Diederich), Ecole Privée Fieldgen (Prof. Laurent Larosch), Lycée Nic Biever, Dudelange (Prof. Sabrina Olivieri) et Lycée Vauban (Prof. Efthymios Sipetzis) : les élèves ont toutes et tous travaillé avec grande assiduité et ont couvert les thèmes suivants:

  • les cas des États-Unis, de La Chine, de la Turquie et de l’Afrique du Sud furent étudiés ;
  • le rôle de plusieurs personnes : Liu Xiaobo, Malala Yousafzai, Nasrin Sotoudeh, Azimjan Askarov, Oyub Titiev, et Martin Luther King fut mis en évidence ;
  • l’affaireLuxLeaks’ et les cas d’Antoine Deltour et Raphaël Halet furent examinés. La taxe ‘Gafa’ fut analysée. Les risques d’intrusion dans la vie privée par des sociétés multinationales comme Google, Facebook et autres géants de l’internet furent analysées, et les précautions et initiatives que doivent prendre les citoyens pour limiter des intrusions dans la vie privée furent mise en lumière ;
  • la situation de la Mine El Mirador en Equateur fut analysée, et les destructions de l’écosystème ainsi que des infractions aux droits des riverains furent mises en évidence. Le rôle des consommateurs au Luxembourg de prendre en compte les méthodes de production liées à leurs achats fut mis en évidence.
  • la fragilité du Cap-Vert en ce qui concerne l’eau douce, l’accès à l’électricité et son coût, la dégradation du sol, et le besoin d’importer les produits pétroliers, mais aussi les possibilités pour développer des énergies durables, et le rôle de LUXDEV, furent expliqués ;
  • l’incidence du Covid-19 sur l’extrême pauvreté et l’aggravation y causée par le virus furent mises en évidence. La situation de l’Inde fut analysée.
  • chaque dossier fut assorti de diapositives Powerpoint qui présentait un résumé des analyses effectuées.
A la Chambre de Commerce Les intervenants, professeurs et membres de l’ALNU Projet  Logo
A la Chambre de Commerce
Les intervenants, professeurs et membres de l’ALNU
 Le logo du Projet 2021

 

Les prix attribués à chaque groupe de travail sont les suivants :

Nature du prix

Groupe de travail

1er prix

Athénée de Luxembourg – Groupe 2

2ème prix

Athénée de Luxembourg – Groupe 1

3ème prix

Ecole Privée Fieldgen 

4ème prix

Lycée Nic Biever, Dudelange

5ème prix

Lycée Vauban